Souffrance : Puisque tout est sujet à un changement continu et à une détérioration, se raccrocher à des choses ou des états impermanents ne peut que permettre à la souffrance de se développer d’une façon ou d’une autre et à un degré ou à un autre.